Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • STEPHANE PATÉ
  • Je m'appelle Stéphane Paté et je suis sommelier. Je donne des cours de dégustation de vin allant de la simple initiation au perfectionnement. Tous mes cours sont ouverts de l’étudiant au professionnel.
  • Je m'appelle Stéphane Paté et je suis sommelier. Je donne des cours de dégustation de vin allant de la simple initiation au perfectionnement. Tous mes cours sont ouverts de l’étudiant au professionnel.

Rechercher

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 17:25

Pour commencer, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont été présente lors de cette dégustation. La soirée avait pour thème la découverte du « Domaine de l’Arjolle » à POUZOLLES 34480 près de ROUJAN, village se situant entre Béziers et Montpellier. C’est un domaine familial de plus de 300 ans tenu par la famille TEISSERENC et 6 associés de la famille.

DOMAINE DE L'ARJOLLE   DOMAINE DE L'ARJOLLE

Pour pouvoir faire cette sélection de vin, je me suis rendu au domaine avant la dégustation afin de mieux connaître les vins proposés et surtout les personnes qui les font. J’ai eu rendez-vous avec Monsieur Louis-Marie TEISSERENC qui m’a accueillit très chaleureusement malgré un temps pluvieux.

J’ai alors appris l’origine du nom de ce domaine, « Arjolle » vient de l’Occitan qui veut dire « Argile », c’est aussi le nom donné à une poterie non vernie que l’on apportait autrefois dans les vignes. Celle-ci était remplie d’eau pour être rafraîchit puis ensuite remplie de vin pour le garder frais. Sur les étiquettes du domaine vous verrez une statuette représentant la vierge tenant un pot d’arjolle.

Toute leur gamme de vin est en appellation IGP COTES DE THONGUES « Indication Géographique Protégée » qui remplace la précédente appellation VDP «  vin de pays ». C’est un domaine en Agriculture Raisonnée, donc le moins de pesticides possible.

Nous avons commencé par la visite du chai. Comment vous dire, simplement « MAGNIFIQUE ». Le chai d’élevage a été pensé et créé en 2001 par l’architecte Bruno Laporta, et comprend plus de 800 barriques. Ce domaine est l’un des premiers à avoir été rebâti avec des porte-greffes américains, après la grosse épidémie de phylloxéra (insecte venu des Etats-Unis) à la fin du 19ème siècle qui avait détruit une grosse partie du vignoble français.

Ensuite Louis-Marie m’a parlé de ses différents voyages aux Etats-Unis, à Bordeaux, en Italie, et dans les pays de l’Est. Tous ces horizons lui ont donné l’envie d’introduire des cépages méconnus non seulement dans la région mais aussi en France. Il a été l’un des précurseurs à faire des cépages Bordelais dans la région tels que le Merlot, le Carménère (utilisé aussi au Chili), le Cabernet franc et le Sauvignon. Passionné par le cépage Zinfeldel (cépage rouge très utilisé au Etats-Unis et venant d’Italie et de Croatie) il se bat avec les administrations afin de pouvoir le cultiver. C’est aujourd’hui l’un des seuls domaines français à utiliser ce cépage. 

Le domaine réutilise ses propres compostes pour nourrir leur sol. Les vins blancs sont vendangés de nuit en machine pour la fraîcheur et les rouges de nuit comme de jour également en machine et égrappés de suite afin que la rafle reste dans les vignes.

Lors de cette soirée nous étions un groupe très hétérogène, autant du point de vue de l’âge que du point de vue de la dégustation. Une bonne dynamique était présente comme tout comme les questions qui étaient plus pertinentes les unes que les autres.

 

Voici donc les différents vins dégustés durant cette soirée :

  • PREMIER VIN BLANC : « ÉQUILIBRE » 2010 IGP COTES DE THONGUES 60%SAUVIGNON-40%VIOGNIER     

DOMAINE DE L'ARJOLLE EQUILIBRESol calcaire. Elevé en cuve. Une robe d’un jaune pâle à reflets  vert clair voir cristallin, dû à un millésime jeune. Au nez on a un beau mélange entre la minéralité du viognier mais aussi les arômes de fleurs blanches ou de fruits à chairs blanches comme la pêche. Bon équilibre avec le sauvignon qui part sur des notes florales, et présence de notes de citron et autres agrumes. En bouche il dégage une belle fraîcheur et cela donne un vin harmonieux.

Se marie très bien avec des plats exotiques, des viandes blanches comme avec une entrée à base d’agrumes et du fromage de chèvre persillé.  

 

  • DEUXIEME VIN BLANC : « MUSCAT  PETITS GRAINS » 2010 IGP COTES DE THONGUES 100% MUSCAT PETIT GRAINS    

DOMAINE DE L'ARJOLLE MUSCAT PETITS GRAINSFermenté en cuve inox. Vendangé début septembre qui est une date capitale afin d’obtenir la fraîcheur et l’acidité caractéristique de ce vin. Couleur d’un jaune clair aussi signe de vin jeune. Nez de fruits exotiques (litchis, fruits de la passion, mangue) avec également des notes d’épices orientales comme le curry ou cumin et bonne minéralité. Une bouche très fraîche, riche en arômes de fruits et floraux et une belle acidité.

Vin d’apéritif, servis en entrée pour accompagner par exemple des asperges ou du poisson gras ou sur des desserts à base de fruits.  

 

 

  • ROSE : « MÉRIDIENNE » 2010 pour la sieste. IGP COTES DE THONGUES 40%SYRAH-40%CABERNET-FRANC-20%GRENACHE  

DOMAINE DE L'ARJOLLE MERIDIENNELe vin est élevé 6 mois en barrique, composées pour 1/3 de chêne français et pour 2/3 de chêne américain avant d’être assemblé et mis en bouteille. Ils ont été les premiers à élever  un rosé en barrique. Robe d’un rose vif et brillant. Très aromatique avec un nez comportant des notes de framboises acidulées et de fraises. En bouche une sensation beurrée et légèrement toastée due au passage en barrique. Nous retrouvons aussi des notes de bonbons et de caramel ce qui donne un rosé plein et gras en bouche avec un final très voluptueux.  

 

 

 

  • PREMIER ROUGE : « Z de ZINFANDEL » 2009 IGP COTES DE THONGUES 100%ZINFELDEL   

DOMAINE DE L'ARJOLLE ZINFANDELVin original car c’est le seul hectare de ce cépage planté en France. Ce vin est élevé 12 mois en fût, 2/3 américains et 1/3 français avant d’être assemblé. Une couleur rouge sombre à reflets violacés due à sa jeunesse. Un nez gourmand de fruits noirs frais, avec principalement des notes de cassis et mûr. La réglisse et les épices sont aussi présents. Un  bon équilibre en bouche avec des tanins soyeux et légèrement fondus. Longue finale. Vin pouvant se garder.

 

 

 

 

  • DEUXIEME ROUGE : « PARADOXE » 2008 IGP COTES DE THONGUES 40%SYRAH-25%MERLOT-25%CABERNET-FRANC-10%GRENACHE  

DOMAINE DE L'ARJOLLE PARADOXEElevé 12 mois en barriques neuves. Une couleur rubis intense et profonde, avec un nez plein sur les fruits noirs, rouges, et des notes de violette. La barrique neuve apporte aussi ce côté boisé, torréfié et très légèrement vanillé. En bouche, on a de la souplesse et de la densité. Des tanins enrobés pas les fruits noirs et une touche de balsamique aussi apporté par des raisins bien mûrs. On retrouve aussi ce côté fumé et vanillé apporté par la barrique jeune et toujours cette fraicheur et une bonne acidité.

 

 

  • DERNIER VIN SURPRISE « PALAIS ROYAL » 2008 IGP COTES DE THONGUES 100%MERLOT  

DOMAINE DE L'ARJOLLE PALAIS ROYALTrès original dans la région car on trouve rarement ce cépage bordelais en sur-maturation. Vin muté sur grain (c’est-à-dire que l’on stop la fermentation alcoolique du moût en ajoutant de l’alcool vinique, le moût est donc à moitié fermenté. Ce qui a pour effet de maintenir le taux de sucre assez élevé mais  aussi le taux d’alcool élevé).

Sa couleur se rapproche de la cerise amaretto, voir truffée. Un nez très chocolaté, truffé aussi, avec des notes de cerises griottes, bigarreau. Une bouche bien onctueuse, on a une impression de velours, une belle douceur sur la langue avec le sucre bien présent, un bel équilibre avec l’alcool et une légère acidité qui n’est pas désagréable. On sent bien le goût du cacao, de la torréfaction, même de l’écorce de fève de cacao. Une très belle finale et une belle longueur.

 

 

Un autre vin a été servi avec les canapés qui pour moi représente un vin de plaisir, de joie, de fête comme son nom l’indique :

  • « ALLEGRIA » 2010 IGP COTES DE THONGUES 100% MUSCAT PETITS GRAINS  

DOMAINE DE L'ARJOLLE ALLEGRIA

 

Vin issu de muscat petits grains stoppé en cours de fermentation avec du jus de raisin. Étonnant, d’une robe jaune clair avec des reflets verts. Un bouquet explosif en arôme de fruits exotiques. La bouche est surprenante par sa richesse en sucre mais bien équilibrée. La fin de bouche est fraîche, vive et légèrement acidulée.

 

  Je tiens une nouvelle fois à remercier toutes les personnes présentes lors de cette dégustation, une pensée particulière pour notre couple venu de Martigues (merci encore).

Un grand merci aussi à Louis-Marie pour son accueil, je reviendrai vous voir avec plaisir.

Si vous désirez en savoir plus sur ce domaine et commander son vin, je vous invite à aller y faire un tour, vous ne serez pas déçu.

 

Louis-Marie TEISSERENC, Domaine de l’ARJOLLE - 7 bis, rue Fournier - 34480 Pouzolles - FRANCE
Téléphone : +33 (0)4 67 24 81 18 - Fax : +33 (0)4 67 24 81 90 - Email :
domaine@arjolle.com

Repost 0
Published by STEPHANE ROUSSEAU-PATE - dans DECOUVERTE DE DOMAINE
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 18:29

Le samedi 15 janvier nous partons avec ma compagne et un autre couple d’ami, pour un week-end dans les Corbières, plus précisément dans un gîte tenu par la maman d’une jeune vigneronne de la cave coopérative de Castelmaure à Embres-et-Castelmaure 11360.

 

CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0273  CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0281

Amandine Robert a repris les 4 hectares de vigne appartenant à sa famille afin de faire perdurer cette cave qui compte aujourd’hui 15 vignerons.

Amandine est une vigneronne très particulière, elle concilie son temps entre son amour du vin et sa profession car elle est également hôtesse de l’air à mi-temps. N’est-ce pas une première dans ce métier, enfin à ma connaissance oui.

Sa passion elle la partage avec son petit ami Aurélien Signoret qui l’aide également dans les vignes quand il n’est pas à l’autre bout du monde, car devinez quoi, il est pilote dans une grande compagnie aérienne ! Quelle fabuleuse rencontre !

Pour tout vous dire, ce fût un merveilleux week-end que nous avons passé, pleines de surprises, de bonnes ambiances, de partage, de rigolade mais surtout de dégustation évidemment !

 

CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0237  CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0245

Nous avons débuté par une très belle balade autour des vignes d’Amandine avec un magnifique soleil. Durant cette visite, nous avons pu contempler les ruines du Château de Castelmaure. Petit retour dans l’histoire, le château fût construit par les Maures, nom donné à l’antiquité aux berbères de la partie ouest du Maghreb qui envahirent le Sud de la France. Cet édifice fut détruit après une bataille perdue. Vous pourrez aussi remarquer sur certaine bouteille de la cave, le dessin de la chapelle St Félix toujours intacte et non loin des ruines du château. 

 

CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0246  CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0257

Un détail me surpris lors de notre promenade, les vignes n’étaient pas toutes taillées. On m’expliqua alors que la cave de Castelmaure a choisit de débuter ses vendanges un peu plus tardivement comparé à d’autres domaines du Languedoc-Roussillon (attention il ne s’agit pas pour autant de vendanges tardives). L’objectif étant d’avoir un taux de sucre un peu plus élevé et donc des vins un peu plus vineux (riches en alcool) mais d’une très belle qualité.

 

CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0279  CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0286

 

Voici donc mes impressions concernant la dégustation des vins rouges de la cave.

  

·        VDT « La Buvette » Grenache 60%, Carignan 40%

Rouge d’entrée de gamme, vin de soif (léger et gourmand), très agréable en plein été avec des amis pour passer un moment convivial autour d’un barbecue ou autres grillades en plein soleil. A boire avec plaisir sans attente. Ce vin peut se déguster également légèrement rafraîchis, ses notes de fraises et de cassis vous raviront. Très bon compromis pour les personnes aimant peu le vin rosé. Vin à boire dans l’année.

 

·        AOC CORBIERES «  Le Castelmaure » Carignan 50%, Grenache noir 30%, syrah 15%,     Cinsaut 5%

Voilà ce que j’appelle un rouge friand, une très belle robe d’un rouge vermillon. Ce vin procure au nez et en bouche une expression de fruits rouges mûrs mais toujours cette belle fraîcheur avec des notes de fraise et cassis. Un vin qui peut se garder 3 à 4 ans. Bon accord avec des viandes blanches (veau, dinde, porc…) en rôti ou à la crème, mais aussi sur du fromage de brebis, un jeune Comté ou Gruyère.

  

·        AOC CORBIERES (passé en fût de chêne) « Cuvée Pompadour » Carignan 50%, Grenache noir 20%, Syrah 30%

Hommage à la famille des Pompadour qui régna dans la région, ce vin est d’un rouge profond, un nez très expressif de fruits des bois, avec également des notes de garrigues, de réglisse mais aussi légèrement vanillées (apportées par le passage en fût). Sa texture est plus présente en bouche, une belle acidité et bonne longueur environ 4 à 5 caudalies.

 

 ·        AOC CORBIERES (fût de chêne) « CASTELMAURE GRANDE CUVEE » Grenache noir de 20 ans 45%, Syrah de 20 ans 45%, Carignan de 40 ans 10%

Vin d’une robe grenat aux reflets violacés, avec un nez très expressif mélangeant les fruits noirs, la garrigue et des notes de torréfaction. Une bouche très plaisante avec des touches grillées et réglissées. Un vin que je conseille de garder au minimum 5 ans pour que ses arômes puissent se développer mais qui peut également se boire de suite sans décantation préalable.

 

·        AOC CORBIERE (fût de chêne) « LE N° 3 DE CASTELMAURE » Carignan 25%, Grenache     noir 35%, Syrah 40%

Que dire « tout simplement MAGNIFIQUE ». Pour ceux qui se posent encore la question du goût des vins de Corbières, alors n’hésitez pas à découvrir ce vin, mais attention pas dans n’importe quelles conditions. Tout d’abord renseignez-vous sur ce genre de terroir, car la cuvée N°3 est un vin qui demande à être garder environ une bonne dizaine d’années. Ce breuvage est d’une belle complexité mais aussi d’une telle simplicité, une robe presque noire, un nez très prononcé avec des notes de poivre, d’épices. Bonne présence en bouche avec un côté zan et fruits noirs, voir de figues bien mûres. Vin à carafer avant de déguster ou à décanter suivant le millésime.

Voilà ce que je peux dire sur cette superbe cave de Castelmaure et un grand MERCI à Amandine, Aurélien ainsi que toute sa famille pour l’accueil. Si vous habitez un peu loin de la cave ou pour mieux profiter de la région et du vin, je vous invite à réserver une chambre dans le gîte de la maman d’Amandine qui vous accueillera avec plaisir.

Un grand merci aussi à Fanette et Manu sans qui ce merveilleux week-end n’aurait pas eu lieu.

CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0289 CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0290

 

CAVE DE CASTELMAURE, 4 route des Canelles, 11360 EMBRES ET CASTELMAURE,Tél : 04.68.45.91.83, Fax : 04.68.45.83.56, www.castelmaure.com

 

CAVE-COOPERATIVE-DE-CASTELMAURE 0293

Repost 0
Published by degustationdevin-montpellier - dans DECOUVERTE DE DOMAINE
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 00:00

Aujourd’hui, je souhaite vous faire découvrir le domaine « COUR ST VINCENT DE BARBEYRAGUES », tenu par Francis BOUYS où j’ai eu le plaisir d’animer une dégustation  de ses différents millésimes et gammes de vins lors du week-end portes ouvertes qui s’est déroulé les 6 et 7 novembre 2010.

Pendant ces 2 jours, professionnels, amis et amateurs de vin ont pu découvrir le domaine grâce à Francis et son équipe et participer dans une atmosphère conviviale à différentes animations, à des dégustations, ainsi qu’à la visite du domaine et de son vignoble.

 DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9698  DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9656

Nous avons aussi animé  avec la sophrologue Sonia ARITZU, deux séances de « Sophro-Dégustation® » d’une heure dans le chai de Francis (quelques photos sont mises dans le blog). Une vingtaine de personnes ont été installées au cœur de la cave afin de faire cette expérience qui leur à fait découvrir une autre façon de déguster et surtout de « VIVRE » le vin.

DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9724  DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9727

Le domaine est tenu par Francis et sa famille depuis 1998. Il se situe à SAINT VINCENT DE BARBEYRARGUES entre PRADES et ASSAS, sur un terroir de terre rouge et de galets roulés. Le domaine est devenu MILLESIME BIO depuis cette année.

Francis est une personne extraordinaire qui m’hérite d’être connue, amoureux de son métier et du monde du vin qu’il transmet avec passion. Il aime aller de l’avant et essaie de faire avancer le monde viticole et vinicole.

DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9657 DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9680

Ses vins sont d’une fraîcheur subtile et de grande qualité. Vous pourrez y trouver autant des vins de garde (blanc et rouge) que des vins que pour pouvez déguster rapidement. Je vous propose de commenter quelques-uns de ces crus.

DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9735 DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9744

Son vin blanc « Les Mourguettes » est élevé en cuve. Petite anecdote, à propos de ce nom et du design de l’étiquette. Elle a été conçue par Martine BOUYS, la femme de Francis. Elle est représentée par un escargot avec 3 coquilles. En occitan, Mourguette signifie « religieuse »,  mais c’est aussi le nom donné à un petit escargot blanc que l’on peut trouver dans les vignes. Madame BOUYS a 2 autres sœurs et leurs noms de jeune fille est MOURGUE, ayant perdu leur maman très jeune elle a voulu lui rendre hommage avec une maman escargot et ses 3 filles représentées par les coquilles. Et d’où le nom MOURGUETTES avec les 2 TT et ES. C’est un vin issu à 50% de MARSANNE, 20% de ROUSSANNE, 25% de GRENACHE BLANC et 5% de CLAIRETTE. Son nez est très expressif avec des arômes de fleurs blanches, des notes de fruits à chaire blanche, pêche, pomme granit.

En bouche nous avons une attaque franche et d’un très bon équilibre entre l’acidité et l’alcool avec une superbe finale et de bonnes caudalies. Il accompagnera très bien les fruits de mer, tout comme des poissons gras ( sandre, lotte, bar, saumon), mais aussi des fromage de chèvre et brebis bien fait, ou une côte de veau au girolle.

 

Le rosé « Rosé de Ninon » (hommage à une de ses petites filles) est un rosé de presse, (on le voit à sa couleur plus claire), assemblage  à 40% SYRAH, 40% GRENACHE, 10% MOURVEDRE, 10% CINSAULT. Ses arômes de grenadine, de framboise et de fraise rappellent les bonbons de notre enfance. En bouche il est très expressif, ample et rafraichissant. Très bon en apéritif en plein été entre amis.

 

 DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9721  DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9707

Le « Rosé de Camille », (sa 2ème petite fille), est un rosé de saignée, 60% SYRAH, 20% GRENACHE et 20% CINSAULT. Au nez, il est également très expressif avec des notes de fruits rouges, mais aussi de cassis, de myrtilles très agréables. Une bouche fraîche, un équilibre satisfaisant et une bonne tenue.

Ce rosé peut aussi bien être pris en apéritif mais également accompagner un repas avec des viandes blanches, des grillades voir des côtelettes d’agneau.

Ces deux derniers vins représentent vraiment ce qu’on attend d’un rosé, rafraichissant et de plaisir.

Les rouges sont aussi exceptionnels, notamment la cuvée « MILLE PIERRES » 65% SYRAH, 25% GRENACHE et 15% CARIGAN.  Là nous sommes sur le terroir de galets roulés et argilo-calcaire. Le vin est passé à moitié en cuve et à moitié en barrique. La robe est d’un rouge grenat voir profond ; limpide et un disque peu brillant. 1er nez aux arômes de fruits rouges mûrs avec des notes de garrigue et un 2ème nez qui nous apporte des notes de caramel et de café très agréable. Une bouche gouleyante, une très bonne attaque maitrisée, des tanins présents mais tellement rond. Un bon équilibre  et une finale superbe avec des caudalies vraiment longues. C’est un vin qui accompagnera parfaitement une bonne daube, des viandes rouge comme la côte de bœuf au sel de Guérande ou en croûte. Des fromages aussi très expressifs comme le munster, livarot.

 

Retenons également « LE COUR DU PRIEUR », 75% SYRAH, 15% MOURVEDRE ET 10% GRENACHE.

Une robe d’un rouge soutenu, limpide et un disque légèrement brillant. Un 1er nez très expressif d’arômes de fruits noirs (mûrs, cassis), un 2ème nez avec des notes d’épices, de poivre, de réglisse et de sous-bois. Une bouche ample avec des tanins présents mais bien fondu et soutenu, une présence d’alcool mais pas oppressante, un très bon équilibre entre le tanin, l’alcool avec un peu d’acidité. Il a de la longueur en bouche. Vin à boire maintenant comme à garder environ 8-9ans ce qui lui apportera une bonne évolution. Se marie plutôt avec des viandes cuisinées comme une gardianne de taureau, un agneau en croûte d’herbes,  ou encore des fromages à pate persillée, un roquefort, de l’époisses.

  

Je vous invite à découvrir toute sa gamme, car comme j’ai pu le dire durant ces 2 jours, il n’y a pas que du vin dans les bouteilles mais une partie de l’âme du vigneron et ça on peut vraiment le ressentir lorsque l’on prend le temps de le découvrir.

Ce fût pour moi un week-end de partage, de découverte et surtout une belle rencontre avec ce domaine qui m’a beaucoup touché. La famille BOUYS vous accueille au domaine les bras ouverts pour partager leur passion.

Je terminerai avec un grand MERCI à Francis et sa superbe famille, à très bientôt j’espère et surtout ne change pas ta façon de travailler car le monde des Sommeliers (dont je fais parti) à besoin de gens comme toi et toute ton équipe.

  DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9668 DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9674

Renseignement : FRANCIS BOUYS, DOMAINE COUR SAINT VINCENT DE BARBEYRARGUES, 1PLACE SAINT VINCENT, 34730 SAINT VINCENT DE BARBEYRARGUES, 04.67.50.60.74, fbouys@yahoo.fr

  DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9694 DOMAINE-COUR-ST-VINCENT-DE-BARBEYRARGUES 9695

 

Repost 0
Published by degustationdevin-montpellier - dans DECOUVERTE DE DOMAINE
commenter cet article