Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • STEPHANE PATÉ
  • Je m'appelle Stéphane Paté et je suis sommelier. Je donne des cours de dégustation de vin allant de la simple initiation au perfectionnement. Tous mes cours sont ouverts de l’étudiant au professionnel.
  • Je m'appelle Stéphane Paté et je suis sommelier. Je donne des cours de dégustation de vin allant de la simple initiation au perfectionnement. Tous mes cours sont ouverts de l’étudiant au professionnel.

Rechercher

13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 10:00

UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1800Je viens de rentrer d’une dégustation de vin originale qui s’est déroulée le jeudi 9 juin au « Palais Brongniart » à Paris.

Tout a commencé il y a environ un mois, M6 Interaction et la société ARMONIA (événements autour du vin concours international des vins de Lyon et éditrice du site 1001degustations) ont recherché des professionnels du vin (sommeliers, œnologues, vignerons) afin de constituer le jury d’un tout nouveau concours de vin. Après le succès d’« un dîner presque parfait » voici pour notre grand bonheur une émission qui s’intéresse au monde du vin avec « Un vin presque parfait » 2011. Pour cette première édition le président du jury était Monsieur Fabrice Sommier (Meilleur ouvrier de France 2007 catégorie sommellerie).

Des célébrités comme les anciens candidats de « Top chef » étaient aussi présentes pour cette dégustation, comme Grégory Cuilleron (gagnant du combat des régions dans Top chef), Pierre-Sang Boyer, Pierre Augé ou encore le gagant de Top Chef 2010 Romain Tischenko  constituaient également le jury.

Dès mon arrivée j’ai pu rentrer dans la salle de dégustation. Le cadre était magnifique, nous étions dans la salle « LA NEF », ornée de peintures, de boiseries, de fresques mises en valeur par l’éclairage. L'ensemble constitue alors un cadre prestigieux avec une superbe verrière à plus de 28 mètres de haut.

Les bouteilles sur tables étaient toutes sous des chaussettes pour masquer les étiquettes des vins, puisque la dégustation se déroulait à l’aveugle (intéressant). Nous étions plus de 600 personnes. A chaque table il y avait 2 dégustateurs professionnels et 2 œnophiles (amoureux du vin), 12 échantillons de vin et des fiches de notation. A première vue se sont des fiches traditionnelles à la seule exception de «  l’aspect esthétique de l’étiquette » qui d’ordinaire ne figure pas dans les critères de dégustation des vins mais qui ici était pris en considération.

 Un vin presque parfait récompense les meilleurs crus selon trois critères :

   • leur qualité organoleptique, (vue, odorat et goût)

   • leur rapport qualité / prix,                                         

   • l’attrait de l’étiquette.

  UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1810

J’ai trouvé ce dernier critère d’évaluation plutôt intéressant car je ne cesse de dire lors de mes dégustations que l’aspect packaging de la bouteille est un moyen de vente dont il faut tenir compte aussi. 

Mélanger des professionnels et des amateurs lors d’un concours m’a aussi beaucoup plu. Nous avons ainsi pu partager nos conseils, nos goûts, et nos ressentis tous ensemble avec des mots simples. Il n’y avait pas de jugement ni de côté scolaire, uniquement du plaisir, de la découverte, et surtout de la bonne humeur et de la convivialité comme j’aime.

UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1880

J’ai été désigné jury pour la catégorie « vins blancs de Bordeaux ». Petit récapitulatif : Les vins blancs de bordeaux sont soit liquoreux comme les Sauternes, Loupiacs, Sainte Croix Du Mont etc…, soit secs comme les « Entre-deux mers » mais ces deux styles sont élaborés à base de 3 mêmes cépages : Sauvignon, Muscadelle et Sémillon. Pour ma part pas de grandes découvertes, sur les 12 échantillons seulement 2 sortent du lot sans être non plus très extraordinaires. Les vins étaient généralement insipides, avec  peu de structure voir pas du tout.

UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1852

UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1853  

Une fois les notes organoleptiques données (c’est-à-dire la vue, l’odorat et le goût), les fiches étaient ramassées, les bouteilles enlevées de leur chaussette pour alors découvrir les étiquettes et procéder à leur notation. Ce fût très intéressant d’observer les réactions face à la découverte des étiquettes, de la déception à la surprise de voir une étiquette peu attirante sur une bouteille qui avait été très bien notée en aveugle. Alors ne vous faites pas avoir sur le côté séducteur d’un packaging mais goûtez si vous le pouvez avant d’acheter ou laissez-vous guider par un connaisseur.

J’ai tout de même passé un bon moment d’échange et fait de belles rencontres avec des professionnels (Michèle Steurbout de « vent d’anges » en Belgique) et avec les Top Chef de cette année notamment Pierre-Sang que j’ai vraiment apprécié de par son parcours dans l’émission mais aussi humainement car nous avons eu un peu la même histoire personnelle. J’espère aller manger bientôt dans son restaurant à Lyon « les Muses de l’Opéra » ainsi que chez Pierre Augé à « La maison de Campagne » à Béziers.

Voilà une expérience de plus à mettre à mon actif ! Le verdict aura lieu le 15 juin sur le site « un vin presque parfait » et une publication des lauréats suivra dans un livre au mois d’octobre. Je vous laisse deviner le titre de l’ouvrage… ! Alors vous n’avez pas trouvez ?! Bon je vous donne la réponse : « un vin presque parfait » !

Je joins également quelques photos de cette dégustation et je vous dis à très vite pour d’autres découvertes.

  UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1860  UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1894UN-VIN-PRESQUE-PARFAIT 1875

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by STEPHANE ROUSSEAU-PATE - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires